Olivier GRANGEAN

Olivier Grangean effectue ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin, il est remarqué par Pierre Dervaux auprès duquel il se perfectionne et en 1991, obtient le Premier prix du Concours International de Tokyo.

Il est dès lors l’invité de nombreuses formations symphoniques Européennes, Asiatiques et Sud-Américaines : Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre des Concerts Lamoureux, Orchestre Pasdeloup (Théâtre du Châtelet,Salle Gaveau), Orchestre de chambre de Lausanne, Orchestre de la Radio Slovaque (Bratislava), Orchestre Philharmonique de Zagreb, Philharmonie Slovaque (Kosice), Fort Worth Chamber Orchestra (Meyerson Symphony Center-Dallas), Niederösterreichisches Tonkünstlerorchester (Konzerthaus-Vienne), Japan Philharmonic Orchestra, Tokyo Philharmonic Orchestra, Shinsei Nihon Symphony Orchestra (Suntory Hall-Tokyo), Orquesta Sinfonica Simon Bolivar de Venezuela, Orquesta Filarmonica de Bogota....

Considéré comme l’un des chefs français les plus doués de sa génération, Olivier Grangean a, lors des manifestations organisées à Paris pour la célébration du 80ème anniversaire du compositeur polonais Witold Lutoslawsky, dirigé l’Orchestre Philharmonique de Radio France, et avec cette même formation, accompagné Mstislav Rostropovich lors de la création de la Fantaisie Concertante pour violoncelle et orchestre de Daniel Lesur (Salle Pleyel).

Sa résidence à Caracas de 1995 à 2000 lui permet d’établir des liens étroits avec les meilleures phalanges Latino-américaines (Venezuela, Colombie, Mexique, …), découvrant par ce biais les compositeurs de ce continent (Revueltas, Ginastera,…). Il y diffuse particulièrement la musique française et effectue plusieurs premières auditions d’œuvres de Dutilleux, Dukas et Ravel.

En 2002, il est l’hôte de la Cité interdite à Pékin où il donne un concert avec l’Orchestre Symphonique de Beijing.

Avec Mstislav Rostropovich et l’Orchestre National de Lituanie, il réalise une importante tournée dans les plus grandes salles Allemandes (Alte Oper-Francfort,…) et dirige à Vilnius la création Lituanienne de la 2 ème symphonie d’Henri Dutilleux.

Pour le Südwestrundfunk, il enregistre un programme de musique française (Dukas, Dutilleux) avec l’Orchestre de la Radio de Stuttgart.

Olivier Grangean est sollicité régulièrement pour des projets de coopération, notamment avec l’Orchestre Symphonique de Ho Chi Minh Ville, l’Orchestre Symphonique National d’Algérie et également en Russie (Orchestres de Togliatti et Nijni Novgorod).

À Belgrade, il assure la création mondiale (2009) de l’opéra « Mandragola » du compositeur serbe Ivan Jevtic (Opéra-Théâtre Madlenianum).

Olivier Grangean collabore chaque saison avec l’Orchestre de Douai et l’Orchestre National de Lituanie, formations avec lesquelles il entretient une relation privilégiée.

Actuellement, il est le directeur de l’Orchestre Symphonique National de Colombie et le directeur artistique et musical de l’Orchestre et Chœur de l’AP-HP.



Inocente CARREÑO

Né à Caracas, Inocente CARREÑO, fils du célèbre compositeur vénézuélien du même nom, a simultanément marié la pratique du violon, avec la direction d’orchestre.

En 1977 il obtient le premier prix de violon et de direction d’orchestre au Conservatoire Supérieur de Musique de Caracas et en 1984 le prix de perfectionnement au Conservatoire Supérieur de Rotterdam dans la classe du violoniste Jean-Jacques Kantorow.

Violoniste de l’Orchestre Symphonique du Venezuela, il fait ses débuts de chef d’orchestre avec la même formation, puis collabore avec la plupart des orchestres de son pays . Sa rencontre avec le chef d’orchestre Sergiu Celibidache lors de ses cours de phénoménologie de la musique à l’Institut Goethe de Paris sera décisive pour la suite de sa carrière musicale.

En France il a travaillé avec l’Orchestre Lamoureux, la Camerata de Versailles, la Sinfonieta de Chambord, l’Opéra de Massy.

En 1996 il fonde l’Orchestre Art Nomade, avec lequel il effectue de nombreux concerts. Actuellement il travaille avec l’Orchestre de Chambre Français et fait partie du groupe de chambre Alter Quintet.

 Depuis la saison 2002-2003 il est le Directeur Artistique et Musical associé de l’Orchestre et Chœur de l’AP-HP.




Clémence CHABRAND

Originaire des Hautes-Alpes, Clémence Chabrand effectue sa scolarité musicale au conservatoire de Gap. À. 11 ans, elle est finaliste au concours Granados à Paris. À 18 ans, elle obtient un prix de musique de chambre avec mention TB, un prix de solfège et un prix de Piano dans la classe de Céline Désormeaux.

À Paris, Clémence fait une Hypokhâgne-Khâgne option Musique au Lycée Fénelon. Elle obtient ensuite un Master de musicologie mention TB à la Sorbonne. En parallèle, elle effectue de fructueuses master-class avec Hortense Cartier-Bresson, Marie-Paule Siruguet, Anne Grappotte et Erika Guiomar.

C’est à l’université qu’elle commence sérieusement l'accompagnement notamment vocal. Durant deux ans, elle accompagne les cours d’expression vocale de J. M Sereni à la Sorbonne et obtient le poste de tuteur de déchiffrage. Elle s’initie également à la direction de choeur aux côtés de Denis Rouger et obtient un CEM d’écriture dans la classe de Michèle Droulez. Durant trois ans, Clémence participe à la classe lied et mélodie de Françoise Tillard où elle obtient en juin 2012 un CEM mention TB. Après deux ans dans la classe d’accompagnement de Christine Rouault, Clémence est actuellement élève de Sylvie Lechevallier en accompagnement. En Juin 2013, elle obtient son prix de perfectionnement piano mention TB unanimité félicitation du jury dans la classe de Jacqueline Bourges-Maunoury. En octobre, elle participe à une master-class de lied et mélodie à la chaise-dieu avec Anne Le Bozec et Emmanuel Olivier et obtient en juin 2014 son prix d'accompagnement.

Depuis la saison 2014-2015, Clémence Chabrand est la Cheffe du Chœur de l’AP-HP.